header banner
Default

Est-ce enfin une nouvelle désagréable?


Table of Contents

    La séance du jour se joue à 14h30 avec l'annonce des statistiques mensuelles sur l'emploi aux Etats-Unis. Trop solides et les marchés seront déçus. Décevants et ils pourront se réjouir et spéculer sur une trajectoire de taux directeurs plus souple à l'avenir. Vous avez une impression de déjà vu ? C'est normal. Alors pour changer un peu, on va parler de trucs qui fâchent, par exemple le plongeon de Puma et l'exploration des abysses boursières par Alstom. Et même de phallus, si vous allez jusqu'aux lectures du jour.

    La séance boursière de jeudi a été marquée par un retour au calme après l'agitation du début de semaine, consécutive à la montée en flèche des rendements obligataires. Les indices ont plutôt rebondi en Europe après leur contraction de la veille, pendant que Wall Street reculait après avoir progressé lors de la séance précédente. Puisque c'est l'emploi américain qui semble être la variable d'ajustement de l'humeur du marché cette semaine, je souligne que la statistique publiée mercredi a eu le don de rasséréner les investisseurs, tandis que celle qui est tombée hier les a replongés dans la perplexité. Après ce match aller-retour, on aura droit à la belle cet après-midi avec la publication macroéconomique hebdomadaire la plus attendue, les chiffres officiels du marché du travail américain de septembre. On reste dans une configuration "une bonne nouvelle économique est une mauvaise nouvelle pour les marchés actions", dans le sens où des données sur l'emploi toujours fortes seraient synonymes de maintien de taux d'intérêts élevés plus longtemps. A l'inverse, tout accès de faiblesse du marché du travail susciterait l'espoir d'une fin de cycle de resserrement monétaire. Je pense avoir écrit ces explications sous des formes différentes des dizaines de fois depuis le début de l'année. J'espère que ce n'est pas aussi soulant à lire que ça l'est à l'écrire.

    Je fais un crochet ce matin par deux configurations boursières assez incroyables qui se sont produites hier. Enfin "configuration", le terme me vaudrait probablement un tombereau d'injures si vous étiez actionnaire d'Alstom ou de Puma avant la séance du 5 octobre. Alstom, la star du transport par rail en Europe, a sombré de 38% sur la séance, après avoir révisé de façon drastique ses projections de génération de liquidités. Le titre a mis du temps à coter à l'ouverture, à cause de l'afflux d'ordres vendeurs. L'explication du management, l'explosion haussière des commandes qui a fait s'envoler le stockage et le besoin en fonds de roulement, n'a pas du tout convaincu. Le marché a sévèrement sanctionné ce qu'il perçoit comme un manque d'anticipation de l'exécutif de la société et comme une validation de craintes qui étaient jusqu'ici un peu diffuses (j'en ai parlé ici hier). Car Alstom est depuis longtemps une trappe à valeur boursière, malgré un pédigrée plutôt séduisant qui poussait une grande majorité d'analystes à continuer à recommander la valeur. On connaît maintenant l'envers du décor.

    Autre cas d'école hier, la chute de la marque de mode allemande Puma, qui a perdu 11,5% en clôture. Là, l'histoire est très différente. L'action avait ouvert en baisse avant de remonter quasiment à l'équilibre autour de 9h20. Puis elle a commencé à décrocher entre 9h30 et 11h30. Pendant une partie de la matinée, personne n'a bien compris ce qu'il se passait. Puis nos contacts nous ont permis d'apprendre qu'une conférence téléphonique de cadrage sur les prochains résultats avait eu lieu avec les analystes qui suivent le dossier. Réunion dont la tonalité était suffisamment prudente pour que des ajustements baissiers aient lieu sur les anticipations de certains bureaux d'études. Le management a beau avoir confirmé par la suite ses prévisions annuelles, la pression sur le titre ne s'est pas démentie. Ce genre d'épisode pose quand même la question de l'égalité de l'accès à l'information, puisque le décrochage de l'action est la conséquence d'éléments nouveaux qui ont d'abord été cantonnés à un cercle très restreint, en l'occurrence les personnes présentes à la conférence téléphonique.

    Pour le reste on l'aura compris, le rendez-vous est pris pour 14h30 et le "NFP", le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis. Tout signal de robustesse risque de déprimer les marchés actions et de faire remonter les rendements obligataires. A l'inverse, des éléments de faiblesse pourraient conduire à une fin de semaine dans le vert. On sait toutefois que l'interprétation est rarement binaire et que le diable se cache dans les détails. Dans le reste de l'actualité, le pétrole reste groggy après avoir perdu 12 USD par baril sur ses plus hauts de la fin septembre. Dans le volet géopolitique, la Maison blanche a entamé les préparatifs d'une rencontre entre le président américain, Joe Biden, et son homologue chinois, Xi Jinping, selon le Washington Post, qui parle d'un rendez-vous à San Francisco dès novembre. Les marchés actions apprécient en général les signaux de détente dans le complexe écheveau des relations sino-américaines. Si vous vous intéressez au monde des cryptomonnaies, les témoignages fratricides ont démarré lors du procès de Sam Bankman-Fried, comme l'explique ici le spécialiste ès-crypto de Zonebourse, Laurent Pignot. Pour rester dans le volet judiciaire, la SEC enquête sur la façon dont Elon Musk est arrivé au capital de Twitter. Ce qui ne fera rien pour arranger les rapports déjà tendus entre le milliardaire et l'institution. Enfin, deux opérations d'envergure sont dans les tuyaux, si l'on en croit les rumeurs de la presse américaine : Sanofi jetterait son dévolu sur l'américain Mirati, pendant qu'Exxon Mobil pourrait racheter Pioneer Natural Resources. Cette seconde opération entre dans la catégorie des "megadeals", puisqu'elle est évaluée à 60 Mds$.

    En Asie Pacifique, l'Australie, la Corée du Sud, l'Inde et Taiwan s'offrent une dernière séance de la semaine en légère hausse, de l'ordre de 0,4 à 0,5%. Le Japon est plus indécis avec un Nikkei 225 proche de l'équilibre. C'est Hong Kong qui s'offre un baroud d'honneur en gagnant 1,5%, sans grande conviction. La Chine continentale reprendra les cotations lundi, après plus d'une semaine fériée. L'Europe est attendue en hausse dans les premiers échanges, mais on a bien vu lors des dernières séances que la couleur de préouverture n'a pas beaucoup de sens en ce moment. Le SMI gagne 0,25% à l'ouverture à 10 810 points. Le CAC40 démarre la séance en hausse de 0,26% à 7016 points.

    Les temps forts économiques du jour

    Taux de chômage en Suisse (07:45) et commandes d'usines en Allemagne (08:00) ont lancé la matinée, avec en France la balance des comptes courants et la balance commerciale (08:45). L'après-midi sera consacrée à l'Amérique du Nord avec le taux horaire des employés permanents au Canada (14:30) et la variation de l'emploi non agricole et le taux de chômage de septembre aux Etats-Unis (14:30). Tout l'agenda ici.

    L'euro se négocie à 1,0541 USD. L'once d'or s'échange 1823 USD. Le pétrole reste sous pression, avec un Brent de Mer du Nord à 84,27 USD le baril et un brut léger américain WTI à 82,56 USD. Le rendement de la dette américaine sur 10 ans se stabilise à 4,71%. Le bitcoin s'échange 27 560 USD.

    Les principaux changements de recommandations

    • Adyen : Cowen démarre le suivi à performance de marché avec un objectif de cours de 736 EUR.
    • Allianz : Oddo BHF maintient sa recommandation de surperformance et relève l'objectif de cours de 255 à 276 EUR.
    • Alstom : HSBC maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 35 EUR à 23 EUR.
    • Amundi : BNP Paribas Exane maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours réduit de 75 EUR à 74 EUR.
    • Aryzta : Baader Helvea passe d'accumuler à acheter avec un objectif de cours relevé de 1,70 CHF à 2,30 CHF.
    • Axa : Oddo BHF maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours relevé de 34 EUR à 37 EUR.
    • Beiersdorf : Morgan Stanley maintient sa recommandation pondération en ligne avec un objectif de cours relevé de 110 EUR à 111 EUR.
    • Believe : Goldman Sachs maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours réduit de 13,80 EUR à 12,80 EUR.
    • BP Plc : Goldman Sachs maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours relevé de 650 GBX à 660 GBX. Redburn Atlantic maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 580 GBX à 600 GBX.
    • Buzzi : HSBC passe de conserver à acheter avec un objectif de cours relevé de 24 EUR à 31 EUR.
    • Coface : Oddo BHF maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours relevé de 14,50 EUR à 15 EUR.
    • CRH : HSBC maintient sa recommandation d'achat et relève l'objectif de cours de 64 EUR à 70 EUR.
    • Danube : Redburn Atlantic maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 135 EUR à 130 EUR.
    • Eni : Goldman Sachs maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours relevé de 17 EUR à 18 EUR.
    • Equinor : Goldman Sachs passe de neutre à vendre avec un objectif de cours réduit de 390 NOK à 340 NOK. Redburn Atlantic maintient sa recommandation de vente avec un objectif de cours relevé de 280 NOK à 310 NOK.
    • Galp Energia : Goldman Sachs passe d'acheter à neutre avec un objectif de cours relevé de 15 EUR à 16 EUR. Redburn Atlantic maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 12,10 EUR à 13,30 EUR.
    • Generali : Oddo BHF maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 21 EUR à 22 EUR.
    • Gerresheimer : JP Morgan maintient sa recommandation de surpondérer avec un objectif de cours réduit de 148,50 EUR à 139,60 EUR.
    • GSK : Morgan Stanley maintient sa recommandation pondération en ligne avec un objectif de cours relevé de 1585 GBX à 1610 GBX.
    • Heidelberg Materials : HSBC passe d'une recommandation de conserver à acheter avec un objectif de cours relevé de 81 EUR à 86 EUR.
    • Holcim : HSBC maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 70 CHF à 68 CHF.
    • Kering : Stifel maintient sa recommandation d'achat et réduit l'objectif de cours de 625 EUR à 560 EUR.
    • Norsk Hydro : SEB Bank maintient sa recommandation de vente et relève l'objectif de cours de 55 NOK à 60 NOK.
    • Novo Nordisk : Morgan Stanley maintient sa recommandation de surpondérer avec un objectif de cours relevé de 700 DKK à 705 DKK.
    • Rémy Cointreau : Deutsche Bank maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours réduit de 154 EUR à 125 EUR.
    • Renault: Barclays passe de souspondérer à pondération de marché avec un objectif de cours relevé de 33 EUR à 37,50 EUR.
    • Repsol : Goldman Sachs maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours relevé de 19 EUR à 20 EUR. Redburn Atlantic maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 15,20 EUR à 16,30 EUR.
    • Roche : Bank Vontobel AG maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours réduit de 336 CHF à 310 CHF.
    • Sampo : DNB Markets maintient sa recommandation d'achat et relève l'objectif de cours de 44,58 EUR à 45 EUR.
    • Scor : Oddo BHF maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours relevé de 30 EUR à 36 EUR.
    • Shell : Goldman Sachs maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours relevé de 39 EUR à 41 EUR. Redburn Atlantic maintient sa recommandation d'achat avec un objectif de cours relevé de 3000 GBX à 3200 GBX.
    • SMA Solar : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 85 à 68 EUR.
    • Swiss Re : Oddo BHF maintient sa recommandation de surperformance et relève l'objectif de cours de 107 CHF à 113 CHF.
    • TotalEnergies : Goldman Sachs maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 66 EUR à 69 EUR. Redburn Atlantic maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 60 EUR à 67 EUR.
    • Tryg : Barclays maintient sa recommandation de surpondérer avec un objectif de cours relevé de 198 DKK à 200 DKK.
    • UBS Group: BNP Paribas Exane passe de neutre à surperformance avec un objectif de cours relevé de 24 CHF à 28 CHF.
    • VAT Group : Barclays démarre le suivi à souspondérer avec un objectif de cours de 284 CHF.
    • Vicat : HSBC maintient sa recommandation de conserver avec un objectif de cours relevé de 27 EUR à 32 EUR.
    • Wizz Air : JP Morgan passe de surpondérer à neutre avec un objectif de cours réduit de 3850 à 3000 GBX.

    En France

    Annonces importantes (et moins importantes)

    • Sanofi étudie l'acquisition de Mirati, selon Bloomberg.
    • Renault, Volvo et CMA CGM créent une coentreprise pour lancer une nouvelle génération de fourgons électriques.
    • TotalEnergies envisage de vendre 25% de sa participation dans un parc éolien offshore en Ecosse.
    • Crédit Agricole lance un programme de rachat d'actions.
    • Valeo émet 600 M€ d'obligations vertes 2029 à 5,875%.
    • Voltalia franchit le cap des 2 GW en exploitation, après la mise en service complète d'un nouveau parc éolien en France.
    • Delfingen signe 213 M€ de crédit avec un syndicat bancaire.
    • Don't Nod renforce son équipe de direction.
    • Osmosun lance une coentreprise au Maroc.
    • Oncodesign obtient 6 M€ de financement bancaire.
    • InPixio (Claranova) lance son offre d'édition de photo sur le Web et le mobile.
    • Agripower sépare les fonctions de président et de directeur général.
    • Abionyx lève 3 M€ à 1,011 EUR via une augmentation de capital réservée, entraînant une dilution de l'ordre de 10%.
    • Cibox accélère la mise en service de sa ligne de production de vélos électriques de Revin à janvier 2024.
    • La Société Fermière du Casino Municipal de Cannes a racheté les titres détenus par Fimalac à 1400 EUR pièce et les a annulés.
    • Logic Instrument (Archos) lance une nouvelle génération de tablettes durcies.
    • The Blockchain Group veut se recentrer sur ses activités rentables.
    • Elles ont publié / Elles doivent publier : LDC, Amoeba, Vinpai, Orège, NFL Biosciences, Hydrogen Refueling Solutions, Ecomiam…

    Dans le vaste monde

    Annonces importantes (et moins importantes)

    • Exxon Mobil serait proche d'un rachat de Pioneer Natural Resources pour quelque 60 Mds$, selon le WSJ.
    • GSK place 2,9% du capital de son ancienne filiale Haleon.
    • Lamb Weston revoit à la hausse ses perspectives pour l'exercice 2024.
    • General Motors fait une contre-offre à l'UAW dans le cadre des négociations sur la grève. Par ailleurs, au moins 20 millions de véhicules construits par General Motors sont équipés d'airbags considérés comme potentiellement dangereux par les autorités américaines, selon des sources de presse.
    • J D Wetherspoon affiche une hausse de son bénéfice et de son chiffre d'affaires pour l'exercice 2023.
    • Tesla réduit les prix de la Model 3 et de la Model Y aux Etats-Unis après la baisse de ses ventes trimestrielles.
    • Les ports de recharge pour véhicules électriques de Tesla seront adoptés par Hyundai Motor et Kia.
    • La SEC demande une ordonnance du tribunal pour faire témoigner Elon Musk dans une enquête sur ses achats d'actions Twitter.
    • Les principales publications du jour : Finnair, Clas Ohlson, OMV…Tout l'agenda ici.

    Lectures

    Sources


    Article information

    Author: Gina Middleton

    Last Updated: 1698137521

    Views: 543

    Rating: 3.5 / 5 (50 voted)

    Reviews: 93% of readers found this page helpful

    Author information

    Name: Gina Middleton

    Birthday: 1978-03-18

    Address: 3643 Cassandra Parkways, Port John, LA 52941

    Phone: +4085101604567175

    Job: Article Writer

    Hobby: Role-Playing Games, Crochet, Traveling, Bird Watching, Geocaching, Cycling, Beer Brewing

    Introduction: My name is Gina Middleton, I am a Gifted, dazzling, important, forthright, clever, exquisite, daring person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.